Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

samedi 30 septembre 2017

Quelques news



Ben voila, le summer tour 2017 de moi est maintenant achevé.

Brume dans la vallée du Riou-Mort



Une page s'est tournée et la vie continue.







Alors que la Toubabie s'enfonce un peu plus dans la grisaille et la froidure, le retour est plus amer ce coup-ci en Terranga ou il fait déjà très chaud pour  la saison. Quelques gros orages d'hivernage viennent ponctuellement humidifier l'air et rajoutent à l'atmosphère une étouffante sensation pas vraiment indispensable.

Le phare des Mamelles





Les nuits sont moites comme les jours.



Vivement novembre que le Gulf Stream nous lâche un peu la grappe, que l'on retrouve un climat descend et revigorant.

Et sinon ?



Le quotidien prend déjà son rôle très au sérieux et bien que différent de celui de l'année précédente, il s'installe surement sur l'agenda en cours, prends ses aises et déborde allègrement sur tout ce qui passe à sa portée.
 

Les talibés semblent chaque jours plus nombreux dans les rues de la capitale qui s'agrandit de jours en jours. De nouveaux quartiers fleurissent par ci par là, en même temps que de nouvelles mosquées, pour les futurs habitants des suscités. 


Au bas de la falaise des Mamelles


On construit davantage de temples que d'écoles.....


    ....peut être les deux phénomènes ont ils un lien ?



N'est il pas ?






 

vendredi 11 août 2017

Campagne estivale

15 Juillet 2017
Rodez
France
7h30 terrasse du Broussy, l'été aveyronnais, un petit 16°c le matin !
Le climat à l'image de ses autochtones, frais aux préliminaires puis légèrement déridés par la suite.
Un relatif feu sous la glace, feu en mode tiède, médiocre, raisonné et reposant.
Le Mont St Clair depuis en face






Du coup, ou pas, direction le sud, une semaine à Bouzigues, quelque part autour de Thau. 




Bouzigues et le St Clair en fond




Le feu sans la glace, mais pas en mode torride non plus, quoiqu'en été et proche du Cap, un feu maitrisé, sage, tranquille et latin.




Qq part sur Thau
25 juillet
Siège 4B
Vol FR 296 en partance pour Londres Stansted.
Deux semaines à gouter aux charmes de la perfide Albion, c'est pratique ces formules prêtes à l'emploi, un peu surfait mais quand elles sont adaptés ......


Londres, le cœur de l'empire et principal modèle historique de la civilisation occidentale moderne, avec son conservatisme arrogant et son décalage, décadent, pas encore égalé.






L'exotisme dont nous avions besoin, un régal !
Pas de feu, pas de glace.
Pragmatique, on avance. Inquiétant ? Surement.


Quelques incontournables visites, avec, sans hiérarchie ni chronologie :

La douce et vibrante lumière des marines de JMW Turner, les campagnes anglaise de Constable, le modernisme de John Singer Sargent, les portraits de Gainsborought et les scènes de vie de Richard Parkes Bonington, j'en oublie sans doute, mais ceux là, méritent presque à eux seuls le voyage. Et puis bien sur, au fil de la Tamise et des canaux, Campden town, Coven garden, South Bank SK8pk et les nombreux jardins faussement négligés, ou nonchalamment entretenus.
L'essence de l'Angleterre en quelques Acres.




Ensuite, direction le sud, le Kent, le jardin anglais. 


Douvres pour commencer, son château et ses falaises, où Blériot posa son aéroplane tel une bouse en juillet 1909. 

Petite plaque, discret hommage au premier à traverser par les airs le channel.
Les plumipèdes de tout poils étant naturellement écartés de ce record par le bipède dominant.



Petit détour par le Sussex, du côté de Hasting, où en 1066, les normands ont mis fin au règne des saxons. La mauvaise foi de nos meilleurs ennemies les empêche de parler des français et des anglais alors que, pédagogiquement parlant, il serait bien plus évident à tous de dire simplement que les bouffeurs de grenouilles ont infligés leur première grosse branlée de l'histoire aux rosbifs !
C'est de suite plus clair pour tous !
 








Enfin Canterbury et la côte est sur les traces de Turner et de Dickens, belle lumière sous le soleil.

C'est un peu le problème ici, il pleut plusieurs fois par jours et on passe en quelques minutes de 25° à 16°.

A story to bring a very big rhume, n'est il pas ?