Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

samedi 30 juillet 2011

Deuxième étape ..... polaire

Atterrissage à Keflavik...... en Islande après une courte nuit, que nous ne verrons plus de quelques jours, découverte de paysages lunaires, de noms imprononçables et de 4x4 incroyables sous un magnifique soleil.
Au programme la cote sud, mais nos intentions sont vites stoppés par dame nature qui nous rappelle que c'est la seule maitre à bord (ici plus qu’ailleurs) et qui par l'intermédiaire du volcan Katla caché sous le glacier Myrdalsjökull (!) nous barre la route à Vik par une débacle glacière qui emporte la route et un pont......
Malgré tout nous pouvons admirer les geysers à Geysir (d’où le nom) la fracture entre les plaques Européenne et Américaines, des paysages époustouflants dont le blue lagoon, des cascades en veux-tu en voila et la capitale Reyjavik..... Il faudra revenir......



 

Le port de la capitale autour de minuit


 












mercredi 27 juillet 2011

Voyage retour, première étape.....




Halte de 24 heures en terre Canadienne, atterrissage à Halifax, juste le temps de retrouver la cote sud de la Nouvelle Écosse autour de Mahone Bay, Lunenburg.
Accueilli par un grand soleil pour nous rappeler, une dernière fois, toute la beauté des paysages des provinces maritimes.
Une belle escale ! 


 



Dernières images de l'archipel de St Pierre & Miquelon

Après 4 ans passés sur le caillou, le Mayou repart en Mayousie, surement trop sensible, ou trop utopiste. 
Bilan très positif malgré tout, de belles rencontres et beaucoup d'images semblables à celles que je me faisais et un nom qui résonnait pour moi comme Valparaiso ou Anchorage, un lieu de légendes, un lieu mythique. 
Humainement déçu par le manque de solidarité, le carriérisme de certains et cette gangrène qui fait dire aux hommes à la moindre difficulté rencontré : "qu'ici c'est chez nous" !  
Heureusement il n'y a pas que ceux la, heureusement on oubliera ceux la ! 
Comme la première journée de soleil nous fait oublier les semaines sous la pluie et la grisaille.
Je garderais bien sur les belles rencontres, des paysages époustouflants, l'histoire du caillou et de ses immigrants, le climat, Txetxo et quelques soirées inoubliables.......
Chacun se reconnaitra........

L'entrée de la rade , le petit St Pierre et en fond la péninsule de Burin.


L'entrée du port