Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

dimanche 28 octobre 2012

Nous sommes vraiment en Afrique

Enfin nous sommes sortis de la ville, une invitation inattendue, c'est d'ailleurs souvent de cette façon que les bonnes choses arrivent, rien de formel, juste comme ça.
la journée avait pourtant commencé sous la pluie, puis une maison avec une belle âme à la beauté délabrée, une touche de romantisme colonial, au milieu d'un parc ..... Africain, un genre de jardin Anglais, tropical ou quelques carcasses automobiles disséminées ici et là  finissent leur décomposition sous de majestueux manguiers !
Après le repas, la route, puis la piste (détrempée) qui traverse quelques zones habités et pas mal de forêt, quelques croisements puis arrivée au Cap Estérias.
Une case les pieds dans l'eau, quelques grumes gigantesques décorent la plage, la forêt derrière nous, et c'est tout.
Pas la grande aventure non plus, à peine plus qu'un bout de rocade Toulousaine un dimanche soir, mais après presque 2 mois de ville, la tête dans les démarches et le boulot, on s’aperçoit que nous sommes vraiment en Afrique.
Une belle journée, une belle rencontre.



 Quelques jours plus tard nous prenons la navette, un traversier, qui nous conduit sur l'autre rive de l'estuaire, en face Libreville, à la Pointe Denis en 20 minutes sur le papier mais plus proche des 40 dans les faits. Paysage différents, grandes plages de sable blancs ou les cocotiers se partagent la place avec les Badamiers et quelques cases de planches, et ou nous avons accès à l'océan avec sa puissance et ses eaux turquoises.
Quelques traces de passages de tortues luth venues pondre sur la plage, un peu tôt pour la saison, au dire des autochtones, nous reviendrons pour la grande représentation un peu plus tard.


Libreville et l'estuaire vus de la pointe Denis


vendredi 26 octobre 2012

Humeur d'octobre


19 octobre, il pleut sur Libreville, comme surement dans pas mal d'endroits ailleurs, mais moi j'habite à Libreville !
Peu de temps pour croquer, nous sommes encore en phase de découverte mais la source d'inspiration parait inépuisable dans les scènes urbaines et humaines. 
Pas non plus encore attaqué de portraits, sujet délicat, qui ne devrait pourtant pas l'être, on n'hésite pas à engueuler pour un oui pour un non, mais pour dessiner ...... Il s'agirait donc d'entrer dans l'intime ou d'en dérober un morceau juste avec un crayon, des couleurs et deux personnes qui s'observent ?
Peut être....
Deux semaines devant moi, un peu de travail malgré tout mais surtout quelques projets pour sortir de la capitale et gouter à la forêt ou je n'oublierais surement pas mes carnets et autres boites de couleurs.
Affaire à suivre ...

Base militaire de Libreville




lundi 15 octobre 2012

Croquis urbains

De retour dans la légalité après le passage administrativement obligatoire qui fait de nous un matricule dans une file d'attente, dans une salle d'attente, dans des bâtiments aux décors discutables dignes de designers fonctionnaires soviétiques ! Un lieu ou les chaussures ouvertes ne sont pas autorisés (c'est dire !) et ou le personnel exerçant n'invite pas directement ni à la sympathie, ni à la déconade !
Bref, nous voila en possession de notre carte de séjour, petit objet au design aussi discutable, plastifié, époque oblige, mais qui nous permet de retrouver un "statut" d'être humain respectable puisqu'en règle avec la loi. 
Nous sommes vraiment peu de choses......


Libreville vue de chez Pelisson
Le palais du président

Toujours de la terrasse de chez Pelisson, mon petit moment pour moi !

Une des mosquée de la ville

Des passants, qui passent !