Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

mercredi 22 mai 2013

Quotidien

Libreville mai 2013
Fin de la saison des pluies qui marque en même temps le début de la saison sèche, forcément. Les températures deviennent plus clémentes, le % d'humidité tombe sous la barre des 80, une légère brise souffle sur la côte, relative impression de fraicheur.
La ville croule plus que jamais sous des montagnes d'ordures ménagères, une autre sorte d'art, surement de la famille du street art, une provocation sanitaire, les prémices d'une épidémie, qui donne, la aussi, une relative homogénéité à la ville, excluant, il va de soit, le quartier des grands hommes.
Les coupures d'eau alternent gaiement avec celles électriques et quand l'alimentation en eau est faite à l'aide d'un surpresseur, lui même électrique, c'est double peine !
Il reste le dessin, ici un "madouaka" (bas quartier, bidonville) d'Akébé, un projet commun d'une poignée de gens de l'art, qui regroupe dessins, photos, textes et slam et devrait déboucher (je l'espère) sur une publication, au moins une exposition.

Chronique du quotidien sous l'équateur Africain, où la vie, n'est pas un long fleuve tranquille.

mardi 7 mai 2013

Petit séjour en dehors

Après trois quart d'heure de pirogue plein sud et avoir traversé l'estuaire du Komo, après trois quart d'heures de quatre x quatre pour traverser la bande de terre, de savane et forêt qui mène des berges de l'estuaire à l'océan en passant par la ligne de l'équateur, nous voila à Nyonié !
Petit village de type cleubmèdien coincé entre deux parcs nationaux, celui de Pongara et celui de la réserve présidentielle.
Service open bar, la aussi le style clubmèdien, mais nous étions prévenu... pas de surprises !
Land Cruiser 15 places spécial safari
16h00 départ pour un safari de 2h00 en savane et en forêt, au travers de majestueux paysages, confortablement installés que nous étions dans le carrosse dédié à la cause....

Une dizaine d'éléphants nous offrent leur paisible vision ainsi qu'un buffle, un bousier et la charogne d'un python de 4,50 m, contrat rempli, nous rentrons au camp avec la nuit. Le soleil descend en même temps que les odeurs de brousses montent, un mélange d'herbe fraiche, de sous bois et de musqué plutôt musclé.
Nuit paisible
Levé 5h30, je m'enfile un café en même temps que quelques linges et nous partons pour trois heures de balade en forêt avec un guide, ou plutôt un villageois du bled d'à coté auquel on a attribué ponctuellement le titre de guide. Nous sommes 3 courageux, ou matinaux, ou bien les deux toujours sous 100% d'humidité, trempés dès les premiers mètres. Large piste, peu d'odeurs, notre serviteur rempli son rôle dans un style ...... épuré !
"Oukoumé".....1/2 heure plus tard "Fromagé"..... 
Il doit finir sa nuit.
Pas vu un bestiau, mais peut être en est il mieux ainsi ne sachant pas si notre villageois était assez éveillé pour réagir rapidement et lucidement en cas de malencontreuse rencontre.
Retour au camp sain et sauf.
Petit déjeuner avec la troupe.
Le reste de la journée s’égrène sur les magnifiques plages de sable blanc. Farniente en attendant le safari du soir. Nous aurions pu rester 3 semaines, les journées auraient étés identiquement prévisibles.
Une plage de Nyonié
Quelques rencontres (humaines) sympathiques, d'autres puantes. Les tarifs alignés effectuant en autonomie le tri des visiteurs, c'est donc un club de blancs chez les gentils négros ! Ça fait rêver !
Quelques touristes et pas mal de Librevillois fortunés qui en font leur destination de fin de semaine. C'est dommage (encore une fois !) un coté roots plutôt sympa plus que contrasté par la face b club de vacances.
Les bronzés au safari !

Santa Clara

la "route" de Santa-Clara