Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

vendredi 19 juillet 2013

Summer trip, part 2, Barcelone

Quelques sketcheurs en action




11-14 Juillet 2013 4° symposium international des Urbans Sketcheurs, après Portland aux USA, Lisbonne au Portugal et Saint Domingue à St Domingue voila Barcelone, la capitale Catalane, la ville qui bouge tout le temps et qui organise là, par la même occasion, son 40 ème marathon de croquis.

Passeig del Born









Arrivé tard le 11/07 après 5h00 de route, trop tard pour rejoindre le groupe, tapas, cerveza, nous passons instantanément et sans aucune difficulté à l'heure Espagnole.










 
12/07, Rdv 10H00 devant Los correos dans la vieille ville, qui n'a de vieux que le nom et quelques pierres, le déambu-croquage commence. Rapidement un groupe se forme, Fabio de Rimini, Anette la Danoise, Andie de Rotterdam, Irena la Polskallemande et moi, nous passerons la journée ensemble.
Croquis, tapas (La bombeta), croquis, cerveza (Ké bar) croquis, croquis, croquis croquis, d’où le nom de marathon .....

 




Belle journée, belles rencontres.












13/07 Rdv 10H00 devant Sta Maria del Mar.

Bien plus nombreux que la veille, c'est aussi le jour du Sketch crawl, des sketcheurs partout, de Bolivie à los Angeles et Singapour en passant par l'Europe, pour tous les goûts, des plutôt illustrateurs, des plutôt architecturaux, des plutôt aquarellistes, des plutôt contemporains, du débutant au très confirmé.
 
Passeig del Born






Un beau mescladis international qui sillonne la ville jusqu'au parc de la Ciutadella en terminant tous à l'arc de triomphe. 

Encore une belle journée avec de belles rencontres, dans un beau décors bien vivant, que demander de plus ?

Parc de la Ciutadella



La cascade
Av Icaria














mardi 16 juillet 2013

Summer trip, part 1, Le voyage


5 Juillet 22h30, départ de l'aéroport international Léon M'ba de Libreville au Gabon par la Lufthansa sous un temps lourd et encore humide.
Mauvaise nuit, un peu à l'étroit en classe économique, je veux dire physiquement.


 
Arrivée sept heures trente plus tard, le six juillet, à l'aéroport de Francfort, Allemagne, seuls points communs, l'avion (qui est étonnamment resté le même !) et la température extérieure, pour tout le reste, un autre monde.




Nous errons dix heures durant, dans l'attente de notre correspondance pour Toulouse, refaisons connaissance avec l'occident, ses rites et sa strictitude.


Quelques micros sommeils entrecoupés de siestes et de collations aux accents américain, le temps s'égraine doucement. 

Dix heures en zone internationale, de duty free en couloirs (inter)minables, de chaleureux douaniers (ou PAF) souriants aux immenses salles d'embarquement, passionnant programme, qui n'a pour seul intérêt, celui de me laisser du temps pour quelques croquis.



Nous tenons le choc et quelques 9h00 plus loin embarquons dans l'aéroplane en direction de Blagnac qui nous ramène sur cette terre d’où l'on peut apercevoir, peu avant de se poser, une mélancolique pincée de tuiles.
Nous y voilà enfin, les odeurs, les accents, le soleil, la lumière, on se sent à la maison, tout redevient logique, marqués que nous sommes par des décennies de propagande de « macarel » et de cochonaille, de cabécous et de vin rouge.


Ce doit être ça la culture, ce qui reste quand on a tout oublié.....

jeudi 4 juillet 2013

Visite guidée, suite

 
 Visite en image des quartiers Ambowé et Bel-Air, deux quartiers plutôt populaires de Libreville, ou les "Mapanes" (bas quartiers), ressemblent aux  autre Mapanes des autres quartiers......




.... et les kiosques Airtel (opérateur téléphonique célèbre pour son rouge saturé) aux autre kiosques Airtel (disputés par deux autres opérateurs, Azur aux kiosques bleus (!) et Moov plutôt branché aux couleurs vert/jaune fluos).





La seule originalité de ces deux quartiers nord de la capitale, réside essentiellement dans la présence de la mangrove avec ses multiples méandres et ramifications, le tout à deux pas du centre ville.
Réserve de poissons frais, et débarcadère des piroguiers, transformée en criée (...il est frais mon poisson, il est frais....) au retour des embarcations, à marée descendante.





Pendant ce temps là, le reste du Gabon, de Libreville et Lambaréné en particulier, s’apprêtent à accueillir les fêtes commémoratives du centenaire de l'arrivée du docteur Albert Schweitzer. 

Le grand blanc de Lambaréné qui à largement contribué à la renommé internationale du Gabon par son action (discutable ?) et surtout son prix Nobel de la paix 1952.