Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

jeudi 18 août 2016

Chronique aoutienne





De retour en Aubrac, une parenthèse sous le soleil sibériens aveyronnais (7°c le matin, ça pique un peu). 







 
Quelques jours à écouter le silence des hauts plateaux, s’imprégner de sa lumière presque américaine et regarder le vent, être sensible.


 
 

Besoin d'espace et en manque de vaches, de vrais, maquillés au khôl, les cornes en lyre et la robe ocre. 



Quelques mâles, ponctuent les troupeaux de leur masse sombre et imposante et semblent heureux auprès de leur harem. Paisibles et énormes, à l'image du décor dans lequel ils évoluent.
 
Burons vers Nasbinals


L'ensemble fournissant l’essentiel des attraits parisiennement touristique du lieu. Les cornes pour le manche des célèbres couteaux, la tome fraiche (le lait), principal ingrédient quasi-endémique de l'aligot et la barbaque, enfin, leur principale raison d'être, pour accompagner le suscité.

Chaque chose à sa place.

 

A droite le village d'Aubrac









La première n'est pas pour se délecter, il faut y revenir encore et encore, même si, dans quelques rares domaines, la première fois reste inoubliable et onctueusement délectable !


 




Et sinon ?









Quelques jours dans les Alpilles, pour clôturer le summer tour 2016.

Besoin de chaleur et en manque de bling-bling, du vrai, de la Porshe et du mocassin à pompon, du petit pull bleu ciel noué autour du coup et des clubs de golf négligemment jetés sur la banquette arrière du cabriolet, la parisian-touch.


Mais pas que .....

Une horde de Lozériens, des toulousains, quelques gars du ch'nord , un taureau andalous et du passage d'horizons aussi divers que variés, pour partager quelques bons moments.






Rencontre aussi avec Michel Deshays, l'auteur d'Arthus (http://www.arthus.club/) entre autre, avec lequel nous allons sortir un autre album/cd en novembre et d'autres jolis projets à venir.










Et voila !

 
 Rendez vous en Septembre où le prochain post sera donc Dakarois ....bérèm bé !

jeudi 4 août 2016

Summer time

Été aveyronnais, 15°c le matin dans la capitale des ruthènes, un temps à pas mettre un gabonais dehors à moins de faire les lieux de culture.
Ça tombe bien, le musée Soulages nous propose une bien belle expo, de himself, of course, mais aussi et surtout, dans l'espace temporaire, de Pablo Diego Jose Francisco de Paula Juan Nepomuceno Crispin Crispiniano de la Sentissima Trinidad Ruiz Picasso, qui signait heureusement ses œuvres qu'avec son dernier matronyme.
 

  
Plus de quatre vingt dix pièces venus d'un peu partout (Paris, Antibes, famille), des peintures, bien sur, des gravures, photos, vidéo, le tout s'échelonnant de 1907 à 1956. Des œuvres majeures, comme le Portrait de Dora Maar de 1937 ou Femme assise dans un fauteuil rouge de 1932 mais aussi des moins connus comme le peintre et son modèle 1926 ou Françoise sur fond gris (litho) 1960

Cool !
Et sinon ?




 Quelques pèlerinages :


A Conques pour commencer, sensible aux ondes romanes et à celles des vitraux du grand Pierre.

    
En Aubrac ensuite, où le ciel est aussi grand que dans le grand nord ou dans les déserts et l'air aussi vif qu'il peut être moite en période des pluies, quelque part en Afrique centrale proche de l'équateur !
 
 C'est dire ....

Place St Pierre



A Toulouse, enfin ou avait lieu le 52ème rendez vous des Urban Sketchers sur les berges de la Garonne. Entre les places St Pierre et de la Daurade, une journée à croquer la ville rose, en compagnie d'une vingtaine de bonnes gens, de niveau, de technique et d'ages aussi divers que variés, et inversement.

Bonzai sur la Garonne
Un bon moment.







Sur les quais , juste en face











Puis en apothéose de ce dernier weekend juillettiste, où pendant que le peuple s'amuse avec le médiatiquement traditionnel chassé croisé d'avec les aoutiens, nous nous sommes activés à tenter de rendre le monde meilleurs avec une bonne troupe d'anciens, et d'encore, St Pierrais.

Au risque d'en décevoir certains, nous n'y sommes pas parvenus. 

Malgré notre bonne volonté, notre insistance tardive et l'aide de quelques spiritueux, la soirée fut bonne mais improductive.
Nous voila donc contraint de remettre le dossier à plus tard, obligés, donc, que nous sommes à renouveler la soirée, rendez vous est pris l'été prochain, finalement un bel happy end !


Mescladis Tolosan


Derniere réalisation Librevilloise :